* *
* *
... JÉSUS T'AIME ...

Fermer Messes et prières

Fermer Jeunes

Fermer Enseignements - Formation

Fermer Partage - Solidarité

Fermer Sacrements

VIVE DIEU !

Fermer Nos Paroisses

Fermer Textes et Prières

Fermer Contact

Fermer Magazine - Souvenirs - Photos

Recherche



Abonnez vous
à la lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 35 membres


Connectés :

( personne )
Textes et Prières - Saint-Pierre Chanel

Saint Pierre CHANEL
 
Contemporain du Curé d’Ars, Saint Pierre Chanel est né en 1803 à Cuet, en Bresse, près de Bourg.
A l’âge scolaire il s’oriente vers le séminaire et est ordonné prêtre à 24 ans. Il restera dans notre diocèse pendant une dizaine d’années, d’abord à Ambérieu-en-Bugey, ensuite trois ans à Crozet et cinq ans à Belley avant de partir pour l’Océanie.
Le Père Chanel, reconnu par ses supérieurs pour être conciliant, est envoyé à Crozet pour résoudre le problème de l’emplacement de la nouvelle église, que certains désirent plus grande et plus près du bourg. Le père de Pierre Chanel, non content de cette nomination, s’en plaint à un supérieur ecclésiastique : « Pensez-vous que j’ai fait instruire mon fils pour que vous le perdiez dans les montagnes avec les ours ? Je veux le reprendre. »
Alors que Crozet compte 800 montagnards, le nouveau curé va remplir son ministère simplement mais aussi parfaitement que possible. « A peine arrivé dans la paroisse, dit un de ses paroissiens, le père Chanel fit une visite pastorale dans toutes les maisons, il se concilia tous les cœurs par son affabilité et sa douceur admirable ». Les malades et les vieillards bénéficient particulièrement de ses sollicitudes. Il s’informe de ceux qui sont dans le besoin et y pourvoit. On l’appelle « le père des pauvres ». La domestique de la cure raconte : « En trois ans je ne l’ai jamais vu se fâcher ni s’impatienter ni avoir de l’humeur. Toujours gai, jovial, charitable, sa main gauche ne savait jamais ce que sa main droite avait donné. Il donnait et ne comptait pas, les besoins des malheureux étaient la mesure de sa charité ». « Apprend-il qu’une famille est brouillée, il invite les personnes à venir le voir et ne les quitte pas qu’il ne les ait réconciliées et fait promettre de ne plus se quereller à l’avenir. »
Le projet de construction de la nouvelle église avance, le conseil municipal accepte ; mais la crise politique entraîne un changement de municipalité et ce n’est que deux ans après le départ du père Chanel que l’édifice sera bâti.
Le Père Chanel partage son temps entre la prière, les visites aux pauvres et aux malades pour lesquels il n’hésite pas à se priver du nécessaire. Ses sacrifices et ses renoncements, il les offre pour racheter les âmes des siens. Son exemple est tel que, bien plus tard, les habitants de Crozet diront d’une personne douce : « C’est un Chanel. »
Pierre ne paraît pas satisfait par le ministère paroissial bien qu’il soit aimé. Son désir de partir en mission va se concrétiser cinq ans plus tard lorsqu’il va en Océanie pour la Société de Marie.
A Futuna, le rayonnement du Père Chanel attire,  mais des jeunes lui confient : « Tout le monde dans l’île hait la religion et, par amitié pour vous nous n’osons l’embrasser, car nous craignons que l’on vous tue et qu’ensuite nous soyons dans la honte. ». Le père répond : « Que l’on me tue ou non, la religion dans l’île, elle ne s’y perdra point par ma mort parce que ce n’est point une chose qui vienne des hommes, elle vient de Dieu ».
Quatre ans après son arrivée, il sera tué au matin du 28 avril 1841. Il est canonisé saint le 12 juin 1954 et proclamé Patron de l’Océanie.
23.04.2012
 

Date de création : 04/06/2011 : 09:15
Dernière modification : 21/09/2014 : 15:24
Catégorie : Textes et Prières
Page lue 1546 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^